Sorties de grange : le mythe du trésor automobile

Ces dernières années, des collections exceptionnelles de voitures anciennes ont été retrouvées à l’abandon. Ces découvertes ont permis de ressusciter des modèles parfois introuvables. A l’heure du « vintage revival », la presse se fait désormais régulièrement l’écho des principales sorties de grange, qui passionnent l’opinion. Les maisons d’enchère et le marché dans son ensemble accordent eux-aussi une attention croissante à ces « voitures projet » nécessitant souvent d’importantes restaurations.

collections of classic cars

La France, patrie des sorties de grange

La découverte de la collection Baillon en 2014 est restée dans les mémoires. Imaginez…une soixantaine de voitures de collection dormant dans une propriété de la région de Niort. Parmi les voitures de la « fabuleuse collection Baillon », on retrouve une Ferrari 250 California, ayant autrefois appartenu à Alain Delon. Mais aussi des Bugatti, Hispano-Suiza, Delahaye, Panhard-Levassor, Ferrari…ou encore une Maserati A6G grand sport de 56 et un Cabriolet Talbot-Lago T26 ayant appartenu à l’ex-roi d’Egypte Farouk.

Au total, la collection Baillon sera dispersée pour plus de 25 millions d’euros, au terme d’enchères qui avaient attiré les foules. Le lot n°46, la Talbot Lago T26 Grand Sport de 1949 carrossée par Saoutchik est partie par exemple pour près de 1,45 million d’euros, malgré l’importance des travaux de rénovation à prévoir.

Baillon collection
fabulous Baillon collection

Les découvertes de collections abandonnées vont se succéder dans les années suivantes. On met ainsi à jour la collection Gombert en 2016, puis en 2019 une collection de 81 voitures vers Tarbes, et les 51 autos de la famille Bataille. Ces trésors automobiles seront vendus par des maisons d’enchère telles qu’Orsenat ou Artcurial.

Les jaguars épaves de Southampton

C’est un autre trésor automobile qui est mis à jour du coté de Southampton en 2019. Une trentaine de Jaguars, dont les premières Type E, ont ainsi été trouvées, recouvertes de simples bâches. Certaines voitures ont subi les affres des saisons, de la chaleur de l’été, au gel de l’hiver en passant par la pluie.

A New York, un mystérieux trésor automobile

Ferrari, Lamborghini, une des deux Bizzarrini P538 produites et autres raretés ont été retrouvées au sein d’une collection secrète de quelques 300 voitures. Cette collection, personne n’avait pu la voir avant que Larry Kosilla, le patron de AMMO NYC, une société spécialisée dans la rénovation de voitures de collection à New York pénètre dans les entrepôts à l’abandon qui l’abritent.

Parmi les trésors découverts alors, mentionnons plusieurs Ferrari, Lamborghini et Maserati et même une Française avec une Matra Jet. Quelques Chevrolet Corvette et Camaro, une Ford GT, quelques Ford Mustang, des Dodge Charger ou encore plusieurs allemandes comme des BMW Z3, BMW Série 8, Porsche 911 et une Volkswagen Golf GTI. Certains modèles auraient appartenu à des stars, comme une Lamborghini LM002 possédée par l’acteur Nicolas Cage.

Une grande part de cette collection demeure invisible et pourrait donc réserver des surprises dans les mois à venir. L’intérêt de cette dernière réside aussi dans le kilométrage des bijoux entreposés. La plupart n’ont pas bougé depuis 30 ans, et ont des kilométrages très faibles, entre 160 et 1600 kilomètres par exemple pour une Shelby GT500 ou encore une BMW Z3. Certains n’ont quasiment jamais vu le jour.

Sorties de grange à vendre : des projets souvent risqués

Comment comprendre cet engouement pour les voitures anciennes abandonnées? Il y a bien sur le mythe du trésor bien caché. Un récit d’aventurier qui plait à l’enfant qui sommeille en nous…mais il y a aussi une réalité plus prosaïque : le boom de la cote de certaines anciennes a donné de la valeur à des engins qui étaient considérés hier comme des épaves. Et certains flairent dans ces sorties de grange de belles opportunités…

Mais ces sorties de grange à vendre sont-elles réellement intéressantes pour tout collectionneur en quête de l’oiseau rare ?

Rappelons, que les voitures sorties de grange nécessitent des travaux de restauration d’ampleur variable. Le minimum inclut une purge des fluides, une restauration souvent inévitable des freins et des carburateurs ou injecteurs, et un changement des flexibles et des pneus. La remise en route du moteur, en supposant qu’il tourne et ne nécessite pas des changements de joints, requière aussi généralement des réglages importants.

Une restauration complète peut aller jusqu’au démontage intégral de la voiture et une rénovation de chaque pièce. Dans certains cas, il peut être nécessaire de remplacer – voire de recréer – certaines pièces. Les coûts de rénovation peuvent ainsi excéder la valeur de la voiture.

Les voitures projet s’échangent donc sur un marché bien spécifique, souvent réservé aux professionnels. Certaines sorties de grange Porsche ou Ferrari atteignent des cotes élevées. Ce sont parfois les restaurateurs eux-mêmes qui rachètent directement ces trésors automobiles. Ainsi, le mythe de la sortie de grange n’est accessible qu’aux plus avertis.

Share:

Plus de blogs

Envoyez nous un message