Pour ou contre le restomod?

La société allemande RUF Automobile, connue pour la production de supercars basés sur Porsche anciennes, vient d’annoncer le lancement d’un nouveau modèle restomod, à partir de la Porsche 964. Voiture inconique de son époque (1989 à 1994), la 964 était la première 911 à recevoir une transmission intégrale et une transmission automatique Tiptronic. Transformée par RUF, elle se voit greffée un moteur turbocompressé de 425 chevaux et une carrosserie en fibre de carbone. Ses performances sont celles d’une voiture de sport moderne – mais s’agit il encore d’une voiture de collection ? Quel est donc l’intérêt du restomod ?

Une affaire de définition

Il faut distinguer la restauration du restomod. La restauration fait référence au fait de ramener une voiture classique à son ancienne gloire en utilisant les pièces d’usine d’origine. Le restomod est un processus de restauration intégrant la technologie moderne pour améliorer les performances de la voiture. Dans la plupart des cas, l’apparence extérieure du véhicule est conservée, mais la mécanique et l’habitacle sont modifés grâce aux technologies contemporaines.

Une question d'usage ?

Le débat entre restomod et restauration peut paraitre simple. Si vous prévoyez d’utiliser votre véhicule classique pour un usage quotidien et que vous voulez quelque chose de fiable, un projet restomod sera ce que vous recherchez. A l’inverse, si vous recherchez une voiture qui ne sortira que lors d’occasions spéciales, une restauration traditionnelle peut être la voie à suivre. Les deux projets ont du mérite. Tout dépend de l’usage que vous entendez faire de la voiture.

A priori, une voiture ancienne restaurée a plus de valeur qu’un véhicule qui a reçu le traitement Restomod. Cependant, les véhicules restomod sont de plus en plus recherchés. C’est notamment vrai des voitures retrofit avec une propulsion électrique. D’autant que les propriétaires conservent souvent les mécaniques d’origine en pièces détachées…

Un débat philosophique

Cependant, le débat est plus profond. Il oppose les puristes, qui considèrent la modernisation d’un véhicule classique comme un acte sacrilège, aux modernistes qui veulent insérer la voiture ancienne dans la vie moderne. Assurément les puristes et les modernistes aiment les voitures anciennes. Mais ils n’ont pas le même rapport au passé.

Le problème est qu’il n’est pas si facile de choisir simplement un côté ou l’autre. Si vous y réfléchissez, les deux parties ont des arguments valables. Pour un véhicule classique extrêmement rare, la restauration est nécessaire pour préserver l’histoire du véhicule. Mais si vous avez besoin d’un véhicule fiable pour emmener vos enfants à l’école et vous rendre au travail tous les jours, il n’y a rien de mal à suivre la voie du restomod…

Et puis l’idéal est parfois l’ennemi de la réalité. Il est parfois difficile de restaurer une automobile. Non seulement c’est cher, mais il est aussi parfois impossible de retrouver les pièces. La restauration à l’identique est une aventure longue et incertaine.

En lien

Electrifier Sa Voiture Ancienne, Un Crime De Lèse-Majesté ?

Les traditionalistes hardcore

Ajoutons que l’alternative à la restauration traiditonnelle n’est pas, pour tous, le restomod. Certains défendent l’idée qu’un véhicule ancien doit rester tel qu’il est, avec ses bosses, sa rouille et ses lacunes mécaniques. Même lorsqu’une pièce tombe en panne, celle-ci doit être réparée tout en conservant son aspect d’origine, quel qu’il soit.

Une conclusion impossible

La seule conclusion ici est que les deux écoles de pensée – restomod vs restauration – sont valables. En fin de compte, tout dépend de l’objectif, du budget et de la philosohpie de chacun. L’essentiel est de partager notre passion pour les voitures anciennes. Et que l’on se sente libre de vivre cette passion à sa manière.

Share:

Plus de blogs

Envoyez nous un message