Le marché des voitures anciennes reste stable en Allemagne malgré la pandémie

Les prix des voitures classiques en Allemagne ont légèrement augmenté en 2019. L’indice allemand Oldtimer (DOX), publié chaque année par l’Association de l’industrie automobile (VDA), a obtenu un score de 2 645, en augmentation de 1,4% par rapport à 2018. La progression est de 164% depuis la création de l’indice en 1999.

Le DOX est l’indicateur le plus fiable pour les voitures anciennes en Allemagne. 88 véhicules représentatifs sont sélectionnés et pondérés en fonction de leur région d’immatriculation. Les véhicules vendus à des prix particulièrement élevés en raison de leur rareté ou de leur histoire ne sont pas pris en compte.

Les BMW voient leur cote continuer de s’apprécier

Malgré un tassement global de la hausse des prix sur l’ensemble du marché, certains modèles ont connu une croissance plus forte ces dernières années. En comparant 2016 à 2019, quatre modèles BMW sont dans le top 10, et trois sont aux premières places. Les séries 3 E21 (315-316-318-320-323) ont connu une croissance significative de leurs prix sur la période (61%), avec des hausses particulièrement rapides pour les versions 323i, le carbriolet Baur et les préparations Alpina. Notons que la série 3 E30 connait aussi un intérêt fort des collectionneurs, notamment la préparation M3. Suivent les coupés CS (57%), portés par les séries spéciales de la 3.0CSL (versions allégées, packville et batmobile notamment). Enfin, la série 02 (1502, 1602, 1802 et 2002) complète le trio, avec une hausse moyenne des prix de 48% sur 4 ans. Dans le top 10, on retrouve…neuf modèles allemands.

Tassement des prix sur le segment haut de gamme

Il faut souligner que certains véhicules ont connu des destins inverses. La pagode Mercedes-Benz a par exemple vu son prix chuter de 10%, mais reste en moyenne plus du double de celui de son successeur R107. La Ferrari 328 (1985-1989) a elle perdu 26%, avec une moyenne de 74 000 euros. Ce sont donc les véhicules les plus chers qui ont tendance à subir des baisses de prix. C’est une tendance qui se retrouve sur la plupart des marchés internationaux. Ce sont les véhicules les moins cotées, et plus généralement les youngtimers, qui portent le marché. A l’inverse les voitures les plus anciennes et les plus cotées subissent un tassement de leurs prix.

Le marché résiste malgré les restrictions

Selon classic-analytics, la situation actuelle du marché après le relâchement des restrictions et la reprise du commerce reste stable, et conforme aux tendances 2019-2020. Des baisses de prix drastiques ou des ventes panique ne sont pas observées en Allemagne. L’évolution du marché est donc conforme aux tendances observées aux Etats Unis depuis la fin de l’été 2020. La valeur de l’indice DOX à fin 2020 ne sera cependant connu que mi-2021. Il convient donc de rester prudent sur les évolutions du marché des anciennes à venir. Et bien sûr de garder à l’esprit que la cote des voitures anciennes n’est pas une science exacte, certains paramètres spécifiques (état réel des voitures, origine, palmarès éventuel…) étant pratiquement impossible à prendre en compte dans les estimations moyennes de prix. Les cotes sont seulement des indicateurs de tendance utiles aux comparaisons.

En lien

Rebond De La Cote Des Voitures Anciennes, L’optimisme Revient Aux Etats Unis

Share:

Plus de blogs

Envoyez nous un message