Ford Mustang, de la pony à la muscle car

Mythique. La Ford Mustang est, dès son origine, une voiture hors norme. Par son image novatrice, le succès commercial qui accompagne son apparition et sa puissance iconographique, la Mustang est une voiture de référence pour les collectionneurs. Elle constitue aussi investissement solide, avec une cote en progression, notamment pour les versions cabriolet, V8 et GT. L’abondance des pièces détachées et la robustesse de ces voitures rendent leur entretien aisé et peu onéreux. Attention cependant aux restaurations hasardeuses…

La première Pony Car

La Ford Mustang est lancée le 17 avril 1964 à la Foire de New York. C’est la première Pony Car, car ses mensurations sont celles d’une européenne, plus petites que les normes américaines de l’époque. Reprenant les pièces développées pour les Fairlane et les Falcon, la Mustang est une voiture économique à produire, donc abordable, et présente un design novateur pour l’époque. Ford propose aussi un vaste éventail d’options, qui permet une personnalisation complète de la voiture et assure son succès immédiat. 22 000 commandes passées le premier jour, un million de voitures vendues les deux premières années…

Ford Mustang

A ce raz de marée commercial s’ajoute la reconnaissance culturelle. La Mustang devient le symbole de l’American Way of Life. Primée comme objet de design par le Tiffany Award for Excellence, elle s’impose comme une icône cinématographique dans les années 60. Elle apparait notamment dans le fameux Bullit, pilotée par Steeve McQueen ou encore dans le film de C. Lelouche, Un Homme, Une Femme, aux mains de Jean-Louis Trintignant…

Ford Mustang Auction

Spécificités techniques : Le V8 289 roi

La mécanique de la Mustang a connu des évolutions nombreuses à partir de ses V6 et V8 d’origine. Dès 1965, ces derniers vont gagner en puissance passant à 120CV (V6) et 200CV (V8 de 289ci) pour les modèles de base. Une version « high performance » (225CV) est proposée. Une option « GT Equipment Group » viendra donner un coup de fouet à la gamme, proposant des ajustements moteur et carrosserie. Progressivement, l’éventail des motorisations continue de s’élargir, pour atteindre dix motorisations en 1967. Cette même année, la version Shelby GT 500 fait son apparition, préparée par Carroll Shelby et dotée du plus puissant moteur qu’une Mustang I ait jamais eu sous son capot – un V8 Ford Police Interceptor de 450 CH et 7 L de cylindrée.

first Pony Car

A vérifier avant d’acheter une Ford Mustang

La Mustang I est un investissement sûr, dont la cote est remarquablement stable outre-Atlantique et en hausse en Europe. Les modèles V8, les boites manuelles, les Fastbacks et les cabriolets sont les plus recherchées. Un beau modèle cabriolet V8 GT en boite manuelle 4 rapports peut dépasser les 45 000 euros.

Mustang Classic Car

Il reste que c’est une voiture à examiner avec soin avant achat. Nombre des Mustang ont fait l’objet de transformation ou de restauration peu rigoureuse aux Etats Unis. Par ailleurs, les Mustang ont parfois des moteurs abimés du fait de mauvais réglage ou de surchauffe. Dans l’ensemble, il convient avant d’acheter une Mustang de s’assurer que :

  • le moteur est matching number – ou à défaut qu’il correspond au modèle original. Eviter surtout les upgrades de V6 à V8.
  • les sous-bassement sont exempts de rouille et ont fait l’objet d’une rénovation acceptable pour les standards européens.
  • les panneaux de porte/coffre/capot sont bien alignés (ce n’était pas le point fort de la voiture à l’origine).
  • les supports de phares sont alignés avec le capot (ils ont tendance à s’affaisser)
  • l’évacuation d’eau sous le pare-brise est exempte de rouille (c’est un point faible traditionnel sur les Mustang).
  • le moteur ne chauffe pas et que ses supports moteur ne sont pas abimés.
  • la voiture n’a pas fait l’objet d’un maquillage (exemple transformation en GT par ajout de décoration), surtout pour les versions dites spéciales (California…)
Technical specifications: Mustant

Share:

Plus de blogs

Envoyez nous un message