Avec le retour de l’inflation, faut-il investir dans une voiture ancienne ?

La cote des voitures anciennes s’est grandement apprécié avec la pandémie du Covid. Au cours des deux dernières années, les indices indiquent des hausses particulièrement fortes aussi bien en Europe qu’aux États-Unis. Avec la crise, nos anciennes sont devenues des valeurs refuges. Cette tendance se poursuivra t’elle avec le grand retour de l’inflation et la crise diplomatique internationale ? Est ce le bon moment pour acheter (ou vendre) une acienne ? On fait le point.

La voiture de collection, une valeur refuge en période de hausse des prix ?

Le double effet du covid et de la crise ukrainienne entraîne les prix des matières premières vers des niveaux inedits. Et une chose entrainant l’autre, c’est bien un choc inflationniste qui touche l’Europe. L’argent perd de sa valeur, et les actifs patrimoniaux comme les anciennes gagnent en attractivité. Les prix des véhicules s’ajustent donc sur l’inflation, voire la depassent.

C’est ainsi que l’indice Hagerty, qui reflète le prix des voitures anciennes aux Etats Unis, a connu en février son plus haut historique (74.67). En seulement 12 mois, celui-ci a enregistré une progression supérieure à 21%, alors que l’indice des prix progressait de « seulement » 4.7% aux Etats Unis en 2021. Ces hausses sont particulièrement sensibles sur les segments youngtimers, futur youngtimers (10-15 ans d’âge) et sur les voitures anciennes les plus accessibles (moins de 30000 USD).

Attention toutefois, le marché semble avoir déjà anticipé les futures hausses de prix et le choc inflationniste en cours. De plus, l’inflation frappe également les coûts d’entretien et de restauration des voitures. Pour certaines voitures à l’état de projet, cela peut se traduire par des coûts considérables et difficilement previsibles.

Des incertitudes sur l'avenir des voitures anciennes

La voiture ancienne beneficie d’une cote d’amour grandissante. Symbole d’une époque plus heureuse peut-être, elle suscite un fort engouement lorsque les nuages s’accumulent dans l’actualité. Cette fonction symbolique vient amplifier les effets de l’inflation sur la cote des anciennes.

Il est cependant essentiel de considérer l’achat d’une ancienne comme un placement à long terme. Avec l’abandon du moteur thermique par l’industrie automobile, les collectionneurs vont devoir s’adapter. Évolution des réglementations avec de possibles restrictions à la conduite, raréfaction des mécaniciens experts en moteurs anciens, tendance au retrofit (électrification) des voitures de collection, des évolutions importantes sont à prévoir. Ces dernières n’affecteront pas nécessairement les prix des véhicules, mais modifieront notre rapport aux anciennes.

Conclusion : un oeil sur la cote

La voiture ancienne devrait continuer à bénéficier du contexte actuel. Elle constitue un excellent placement pour se faire plaisir tout en se protégeant de l’inflation. Il faut cependant être vigilant sur la hausse des coûts d’entretien et de restauration, et privilégier les voitures en bon état. Il convient aussi de se préparer au raz de marée de la voiture électrique et à ses conséquences sur notre rapport au moteur thermique. Le tout est d’avoir l’esprit clair sur l’objectif de son achat.

La hausse récente des prix, notamment sur certains youngtimers, laisse présager de tendances durables. Les voitures les plus rares et les plus sportives parmi les pre-yoingtimers (véhicules de 10 à 20 ans d’âge) devraient connaître une appreciation sensible. De même les youngtimers pre OBD (ordinateur de bord), épargnés par les soucis électroniques, devraient rester sur une pente fortement ascendante. A l’inverse, les plus anciennes offrent un plaisir incomparable mais ont des perspectives économiques moindres pour un placement. A chacun de voir comment ajuster sa stratégie face au retour de l’inflation, en fonction de sa sensibilité automobile et de ses objectifs économiques.

oldtimers auction

Share:

Plus de blogs

Envoyez nous un message

Newsletter

Recevez nos dernières nouvelles, nos voitures aux enchères, la vie des anciennes dans toute l’Europe…